❯   Reinforce the governance and resilience abilities to face climate change of the coastal and riverside communities throughout the St. Lawrence Gulf and Estuary   ❮

Home | News | Site Map |Contact

Punctual projects

Following the knowledge transfer strategy that was developed during the CCC-CURA, a partner survey (research, practice and field) was conducted during fall 2014 to identify existing tools within of the CCC-CURA, but also to know the unanswered needs of partners. To meet these needs, specific projects have been set up. These are projects lasting a maximum of a year, financed by the CCC-CURA, intended to produce tools and knowledge for partners and network communities.

Notice : Some part of the content of this page has been translated automatically from french and will be optimized soon. Please apologize us for the software errors. Please note that most of related files in this page are available in french only at this time.

- Click on the projects' titles to discover them in details -

Punctual projects in Quebec

2014-2015

Adaptation et transfert d’un outil de prospective et application dans le bassin de la rivière Sainte-Anne

Par: Marc-André Demers (CAPSA), Geneviève Cloutier (Université Laval) et Guillaume Bourget (ROBVQ).

Durée: septembre 2014 à septembre 2015

Description: La prospective consiste à élaborer des futurs possibles, contrastés sur la base de l’analyse des données disponibles et tenant compte du caractère dynamique des processus et des variables. En utilisant des méthodes participatives afin de construire les différents futurs ou scénarios, il devient possible de se doter d’une vision prospective partagée par les différents acteurs de l’eau du territoire. La prospective dans le domaine de la gestion de l’eau et de l’adaptation au changement climatique a pour principale fonction de synthétiser les tendances et d’offrir des scénarios temporels pour faciliter le choix d’objectifs éclairés et des actions les plus pertinentes. La méthode des scénarios convient bien à la construction de visions partagées. Sur cette base, le projet proposé se déroulera en plusieurs étapes ayant pour objectif d’adapter un outil de prospective (développement de scénarios) à l’utilisation des partenaires de pratique de l’ARUC-DCC.

Documents relatif au projet

Production et diffusion de fiches pratiques pour l’utilisation des outils de participation développés ou adaptés dans le cadre de l’ARUC-DCC

Par: ROBVQ, Julia Santos Silva.

Durée: 1er mai 2014 au 1er octobre 2014

Description: L’idée de ce projet est d’inventorier tous les outils de participation utilisés dans le cadre des projets de l’ARUC-DCC et d’en faciliter l’utilisation par les partenaires de pratique en produisant une fiche synthèse pour chacun d’entre eux. Les fiches synthèses seront rendues disponibles sur le site web de l’ARUC et mises en valeur dans la boîte à outils sur la participation citoyenne du ROBVQ. L’objectif du projet est de faciliter l’appropriation et l’utilisation de ces outils par les partenaires de pratique et les partenaires de terrain afin de renforcer leurs capacités de gouvernance.

Documents relatif au projet

Guide des responsabilités juridiques des pouvoirs publics dans la gestion de l’eau

Par: OBV Matapédia-Restigouche (OBVMR)

Durée: 5 mai 2014 au 5 mai 2015

Description: 1. Compléter le guide en l’adaptant aux problématiques de l’eau désignées par concertation ; 2. Réaliser un répertoire interactif des textes législatifs correspondant à chaque problématique ; 3. Rédiger des outils clé-en-main modulables et imprimables : bulletins d’information sur les droits et responsabilités des citoyens, codes d'éthique de cohabitation pour les utilisateurs des plans d’eau, canevas règlementaires pour municipalités, etc.

Information complémentaire relative au projet

Comment utiliser les perceptions des acteurs de l’eau dans le processus scientifique d’élaboration du Plan directeur de l'eau (PDE)

Par: COGESAF

Durée: 1er avril 2014 au 1er décembre 2014

Description: Le projet vise à documenter une méthodologie de consultation auprès des acteurs de l’eau permettant de compléter les informations scientifiques utilisées dans l’élaboration et la mise à jour d’un plan directeur de l’eau. L’élaboration et la mise à jour d’un PDE nécessitent l’utilisation de plusieurs données, la plupart du temps ayant une valeur scientifique, mais aussi souvent des données perceptuelles provenant des différents acteurs du milieu et de la population. Dans la mise à jour de son PDE, le COGESAF a mis en place un outil de collecte de données auprès des acteurs du milieu : le PDE dont vous êtes le héros. En plus de cet outil, le COGESAF utilise les Comités locaux de bassin versant (CLBV), dans la mise à jour de l’information, en faisant participer les acteurs au processus. Par la suite, les informations sont intégrées ou non au PDE, selon certains critères et selon les avis du comité technique. L’objectif du projet est donc de documenter et d’analyser cette démarche et de proposer des mécanismes à mettre en place afin d’assurer la crédibilité des éléments d’informations retenus (en gardant le côté scientifique), mais en s’assurant de répondre aux besoins et perceptions du milieu. Cette démarche serait, par la suite, présenter aux autres OBV.

Information complémentaire relative au projet

Penser le renouvellement des économies atlantiques côtières

Par: Yann Fournis (UQAR) et Amélie Dumarcher (UQAR)

Durée: 1er juin 2014 au 1er juin 2015

Description: Le projet traite de la transition des économies des régions du Canada atlantique, qui passeraient d'un développement de type "économie des ressources premières" à un développement plus complexe, partagé entre une intensification de l'exploitation des ressources et l'émergence d'une économie plus diversifiée. Une revue de la littérature académique visera à tester l'hypothèse d'une tension croissante entre le cadre institutionnel des régimes de ressources et les mobilisations des communautés locales, qui se traduirait à la fois par des conflits territoriaux et des innovations dans les zones côtières

Documents relatif au projet

2013-2014

Understanding Social Connections in Communities : How to Use Social Network Analysis. Guidelines Document

From: Liette Vasseur (Brock University), Christopher Bryant (Université de Montréal) & Antoine Verville (ROBVQ)

Lenght: From october 2013 to october 2014

Description: Establishment of two independent tools: map the systems of actors and identify social representations and concerns of these actors and / or population.

Related Files

Intégration de l'adaptation aux changements climatiques dans le développement d'un plan d'action pour le tronçon aval de la rivière Ouelle

Par: François Gagnon (OBAKIR) et Steve Plante (UQAR)

Durée: 1er octobre 2013 au 1er octobre 2014

Description: Mise en place d'un outil permettant d'évaluer les vulnérabilités des communautés face aux changements climatiques et d'augmenter leur résilience.

Développement d’un outil informatique afin d’assurer le suivi des actions (outil SENAT) engagées par les partenaires des bassins versants de la rivière Nicolet et de son transfert aux organismes de bassins versants du Québec et autres ONG agissant comme facilitateurs de processus de résilience

Par: Nathalie Beaulieu (Concert'Eau) et Karine Dauphin (COPERNIC)

Durée: 1er octobre 2013 au 1er mai 2014

Description: Le projet a pour objectif d'informatiser l’outil SENAT afin de colliger les résultats du suivi de la réalisation des actions et les rendre disponibles pour l’ensemble des acteurs du territoire couvert par COPERNIC.

Documents relatif au projet
Capsules vidéos

Note : En double cliquant sur le vidéo, vous accédez au mode plein écran

2012-2013

Réglementation applicable aux zones côtières touchant à la protection et à l’aménagement du littoral au Québec

Par: Catherine Choquette (Université de Sherbrooke)

Durée: 1er avril 2012 au 1er décembre 2013

Description: Décrire le contexte juridique entourant l’aménagement du littoral et la lutte contre l’érosion des berges dans les municipalités de Maria, Bonaventure, et Sainte-Flavie au Québec.

2010-2012

Accompagnement des communautés face aux risques côtiers - Sainte-Flavie et Côte-Nord

Par: Geneviève Brisson (INSPQ), Steve Plante (UQAR), avec Julia Santos-Silva (UQAR) et Caroline Couture (ASSS Côte-Nord)

Durée: 1er janvier 2011 au 1er décembre 2011

Description: Ce projet d’accompagnement vise à outiller le milieu municipal, les décideurs, les intervenants et les citoyens afin d’entamer un dialogue constructif au sujet du processus de gestion et de communication des risques côtiers. Au moyen d’actions ancrées dans les réalités concrètes du milieu nord-côtier, cette initiative permettra la construction conjointe d’une perspective commune à toutes les parties prenantes du dossier, y compris en termes de langage, de connaissances, d’approches, de vision et de solutions.

Documents relatif au projet

La participation citoyenne dans le traitement des enjeux environnementaux aux Iles-de-la-Madeleine : le cas de l’érosion

Par: Martin Robitaille (UQO)et Steve Plante (UQAR), avec Stéphanie Ayotte, Catherine Denault (Attention FragÎles) Yves Martinet (Comité ZIP des Iles-de-la-Madeleine)

Durée: 1er janvier 2011 au 1er août 2011

Description: Dans la cadre d’une démarche de recherche action participative, ce projet ponctuel est élaboré par l’entremise d’une collaboration entre les partenaires communautaires, les partenaires scientifiques et l’étudiante. Les termes de la recherches sont principalement à déterminer avec les acteurs du milieu une manière de rendre pertinent le travail d’une étudiante dans les activités des organisations locales afin de répondre aux besoins de ceux-ci. Il s’agit d’une recherche exploratoire de type inductive.

Le projet de mémoire a comme objectif d’accompagner la démarche initiée par l’organisme Attention FragÎle «J’y mets mon grain de sable : La tournée des cantons pour mieux comprendre de quelle manière les citoyens sont impliqués dans le traitement des enjeux environnementaux, et plus précisément l’érosion. Par l’entremise de l’observation participante, des entretiens en petits groupes et d’entrevues semi-dirigées nous recueillerons les données nécessaires pour documenter la démarche sous l’angle des mécanismes de gouvernance (inclusion des acteurs de toutes les catégories) aux débats. Le projet vise également à aider les partenaires à développer des outils d’accompagnement destinés aux partenaires et à la population. « La tournée des cantons » vise à fournir un lieu de discussion et d’échange sur la thématique de l’érosion côtière dans une vingtaine de cantons répartis sur le territoire des Îles-de-la-Madeleine.

Documents relatif au projet

Punctual projects in New-Brunswick

2014-2015

Analyse du processus de règlementation du Ministère de l’environnement et des gouvernements locaux et des Commissions des services régionaux dans l’aménagement du territoire des communautés côtières et riveraines au Nouveau-Brunswick

Par: Omer Chouinard (Université de Moncton)

Durée: 1er mai 2014 au 30 avril 2015

Description: Notre recherche a comme objectif de comprendre comment la participation citoyenne au sein des Commissions de services régionaux (CSR) va inciter les citoyens des Districts de services locaux (DSL) à se former en municipalité ou en Communautés rurales (CR) pour avoir un meilleur contrôle de leur territoire. Nos questions de recherche seraient alors :

  1. Est-ce que le ministère de l'Environnement et des gouvernements locaux (MEGL) de la province du Nouveau-Brunswick donnera les pouvoirs appropriés aux CSR et aux municipalités afin de gérer leur territoire ?
  2. Dans quelle mesure les CSR vont favoriser les citoyens des territoires non organisées (DSL) du Nouveau-Brunswick à s’organiser en municipalité ou en CR pour se responsabiliser face à l’aménagement de leur territoire?

2013-2014

Établissement de critères pour évaluer l’appropriation d’outils d’adaptation

Par: Elise Mayrand et Julie Guillemot (Université de Moncton, campus de Shippagan)

Durée: 1er octobre 2013 au 1er octobre 2014

Description: Établissement d’une grille de critères permettant d’évaluer le degré d’appropriation d’outils de transfert et d’intégration de connaissances par les communautés côtières. Les objectifs spécifiques sont d’établir une banque de critères potentiels et de se servir d’un cas réel pour valider ces critères.

Documents relatif au projet

Apprentissage mutuel entre la Commission des services régionaux (CSR) de Kent #6 et du Sud-est #7 du Nouveau-Brunswick

Par: Omer Chouinard (Université de Moncton)

Durée: 1er octobre 2013 au 1er octobre 2014

Description: Étude permettant de voir comment la CSR #6 de Kent qui s’étend d’Escuminac à Grande-Digue et la CSR #7 qui s’étend de Grande-Digue à Cap Tourmentin perçoivent l’adaptation et le risque liés aux changements climatiques dans leur territoire respectif.

Documents relatif au projet

2010-2012

Perception des changements environnementaux et adaptation : le cas de la ville de Shippagan

Par: Omer Chouinard et Elise Mayrand (Université de Moncton)

Durée: Février à mai 2011

Description: Les occupants de la zone côtière remarquent des changements environnementaux dans leur milieu immédiat, mais se sentent généralement impuissants face à ces changements. Nous pensons que ce sentiment d’impuissance découlerait en partie d’une mauvaise compréhension des effets du changement climatique et des relations de causes à effets entre les activités humaines et l’intégrité du milieu côtier. Il importe donc de développer la connaissance qu’a une communauté du milieu côtier dans lequel elle vit. Cette connaissance passe par l’identification et la quantification des modifications réelles qui se sont produites dans le milieu côtier et par l’identification des causes réelles associées aux divers types de changements. À partir de cette connaissance, il sera possible de faire la discrimination entre les changements ayant une origine planétaire, difficilement contrôlables par des actions locales, et les changements ayant une origine locale pour lesquels il est beaucoup plus facile de responsabiliser la communauté qui sera alors capable d’apporter des mesures correctives.

Documents relatif au projet

Punctual projects in Prince Edward Island

2010-2012

Building community resilience to climate change in PEI : What do Mi’kmaq people and watershed groups have to say?

Par: Darren Bardati

Durée: 1er février 2011 au 1er décembre 2011

Description: Il s'agit d'une exploration préliminaire sur la résilience des communautés face aux changements climatiques comme entendu et perçu par les Mi'kmaq et les organismes de bassins versants à l'Île-du-Prince-Édouard. Des entrevues préliminaires auront lieu avec des membres choisis dans les communauté du bassin versant au sujet de leurs besoins, de leur compréhension et des perspectives sur leur rôle dans la réponse aux impacts du changement climatique et de la gestion intégrée des zones côtières à l'Île-du-Prince-Édouard.

Documents relatif au projet

Trans-Territorial punctual projects

2010-2012

Translation and dissemination of a knowledge management toolkit to the partners in the CCC-CURA network

Par: Irene Novaczek (University of Prince Edward Island) et Chantal Gagnon (Coalition-SGSL)

Durée: 1er janvier 2011 à l'été 2011

Description: Les organisations non gouvernementales, les municipalités rurales et les conseils de village fonctionnent généralement avec peu de personnel et un certain nombre de bénévoles. Le personnel travaille souvent pour des taux de rémunération relativement faible avec peu ou pas d'avantages. Pour de nombreuses raisons liées aux conditions de travail et les défis du travail de la communauté, le roulement de personnel et l'épuisement des bénévoles peuvent être très fréquents. La recherche avec des organisations non gouvernementales à l'Île-du-Prince-Édouard a montré que, parce que le nombre d'employés et de bénévoles dans les organisations à but non lucratif a tendance à être petit, chaque personne conserve dans leur tête des renseignements très précieux et souvent leurs connaissances, y compris les informations sur les relations qui sont essentielles à la réalisation de leur travail, ce qui n'est jamais écrit. En outre, compte tenu de la démographie vieillissante du Canada, de nombreux employés et bénévoles des ONG à long terme sont près de la retraite. Lorsque le personnel et les bénévoles quittent, ils emportent avec eux des connaissances et des contacts précieux, et les ONG peuvent prendre des mois ou des années à se remettre d'une telle perte si une stratégie de gestion des connaissances proactive n'est pas en place. Malgré les risques élevés de perte de connaissance, de nombreuses organisations ne prennent pas le temps de planifier et de gérer les connaissances parce qu'elles sont à court de personnel et qu'elles disposent de peu de temps. Pour résoudre ce problème, B. Wynne, chercheur au Réseau de recherche sur le développement durable de l'économie sociale, a mis au point une boîte à outils de gestion des connaissances qui est spécifiquement adaptée aux besoins des petites organisations à but non lucratif. Chaque outil est conçu pour être facile à utiliser et à intégrer dans les routines quotidiennes normales.

Documents relatif au projet

Valeurs ou attitudes face à l’environnement, d’où partons-nous?

Par: Liette Vasseur (Brock University), Darren Bardati (Université Bishop), Amélie Boisjoly-Lavoie (ROBVQ) et Marie Lagier (Stratégies Saint-Laurent)

Description: Les valeurs et les attitudes face à l’environnement peuvent varier fortement de personne à personne et dans nos communautés. Elles varient grandement à cause de notre culture, éducation, religion ou même nos expériences de vie. Nos valeurs peuvent aussi changer à travers le temps en partie à cause de plusieurs de ces facteurs, surtout éducation et expériences de vie. Nos valeurs et attitudes tendent à influencer la façon dont les personnes réagissent aux défis environnementaux ainsi que les prises de décision et leurs actions futures.

Dans les projets impliquant activement les communautés, il importe de comprendre où ces valeurs ou attitudes se situent afin de mieux prédire les résultats des consultations et des discussions pour trouver des solutions ou des stratégies d’adaptation. Bien que les valeurs peuvent rester plus stables à long terme que les attitudes qui tendent à changer selon nos situations, les deux sont souvent reliés lorsque des questionnaires sont distribués. Cette étude vise à évaluer avant les interventions dans les communautés les valeurs initiales des partenaires afin de mieux comprendre comment les processus de coconstruction et de coproduction seront influencés par celles-ci et comment ces valeurs changeront à travers le temps.

Documents relatif au projet