❯   Renforcer les capacités de gouvernance et de résilience au changement climatique des communautés côtières et riveraines de l’estuaire et du Golfe du St-Laurent   ❮

Accueil | Nouvelles | Plan du site |Contact

Post-doctorant(e)s

Nathalie Beaulieu Université du Québec à Rimouski

Nathalie Beaulieu détient un baccalauréat et une maitrise en génie civil ainsi qu’un doctorat en télédétection de l’Université de Sherbrooke. La recherche qu’elle démarrera avec le projet ARUC-DCC en janvier 2013 porte sur le rôle des outils de planification, suivi et évaluation participatifs pour mobiliser les acteurs dans l’amélioration de leur résilience et la diminution de leur vulnérabilité. Elle met ainsi en pratique son expérience acquise au programme Adaptation aux changements climatiques en Afrique dans lequel elle était l’une des administratrices de programme au CRDI à Dakar au Sénégal de 2006 à 2012.

Mélinda Noblet Université du Québec à Rimouski

Titulaire d’une licence de sociologie (Université de Nantes-France) et d’un master en socio-économie du développement (Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne), Mélinda Noblet vient de déposer sa thèse de doctorat en science politique (Université Picardie Jules Verne-France). Elle s’intéresse en particulier à l’adaptation aux changements climatiques en zone côtière, aux rapports Nord/Sud, et à l’interaction entre les échelles d’action publique. Elle continue ses recherches sur le thème de l’adaptation au sein de l’ARUC-DCC avec un post-doctorat consacré à l’évaluation du projet longitudinal de l’ARUC-DCC et à une étude comparée inter-province des pratiques d’adaptation et de résilience.

Sandra K. Znajda Brock University

À venir...